La librairie L’île Lettrée

Bienvenue sur le blog de la librairie L’île Lettrée!

L’île Lettrée est une librairie généraliste et très indépendante née à l’automne 1999 sur le boulevard de magenta.

Vous pouvez venir nous rencontrer et vous fournir en bande dessinée et en romans, en polar et en sciences humaines, en ouvrages jeunesse et en SF. Et si vous avez besoin d’un stylo à bille noir ou d’un rouleau de scotch… nous avons cela aussi!

Aujourd’hui située au 99, boulevard de magenta dans le 10ème , nous vous accueillons :

mardi & mercredi de 12h à 19h

jeudi & vendredi de 12h à 20h

samedi 10h à 20h

dimanche 10h à 19h

 

tel & fax : 01 45 23 49 78

mail ile-lettree@orange.fr

2 commentaires pour La librairie L’île Lettrée

  1. Ducam dit :

    Je suis entrée hier pour la première fois, un peu par hasard, dans cette librairie dont j’avais entendu parler. J’ai ressenti en même temps deux émotions différentes, qui se renforcent l’une l’autre. Il y a le bonheur de l’inattendu, ces livres et ce lieu dans cet environnement, ces textes et ces noms dans le contexte du satin polyester et du travail temporaire. Nullement un clivage, mais un contraste goûteux, comme un piment. Je pense à l’oasis dans le désert, et j’aime le désert, l’oasis s’y inclut. Ce qui compte, ce qui porte, ce qui anime, échappe ici à tout risque de banalisation, on comprend que c’est une chance et aussi un combat. Il se passe aussi quelque chose de subtil, difficile à décrire, dans la qualité de l’accueil. Une simplicité, un naturel, une délicatesse, enfin, le résultat, c’est la facilité et le plaisir d’un contact. Mais, ce même jour, il y a aussi la tristesse de la fin imminente possible, menaçante. J’ajoute qu’il a fallu ma curiosité insistante pour en savoir plus, car la disponibilité de l’accueillant(e) pour celle qui vient d’entrer est un engagement perceptible. Cet engagement exclut tout épanchement endolori. Seul le panneau en vitrine « bail à céder » fait alerte. Dans l’attente de la suite, je salue la valeur de ce qui a été donné.

  2. Ducam dit :

    Post-scriptum au précédent message: l’allusion au satin polyester vendu dans le quartier Magenta n’était pas méprisante. La proximité des habits de fête bon marché et des agences d’interim constitue un monde qui nous dit aussi, mais d’une autre manière, que la vie est une lutte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s